(…) « Alors Mam’zelle, qu’est-ce qu’on célèbre aujourd’hui? » Pour moi la réponse est évidente…

Je célèbre les petites victoires. Oui vois tu, parfois nous ne regardons qu’aux choses qui frappent l’oeil sans réaliser qu’un tout est fait de la combinaison de petits élements pris séparemment. Aussi j’ai pris la ferme résolution de savoir apprécier chaque petit succès, aussi infime soit-il.

Je veux célébrer la femme que je suis aujourd’hui. Le chemin n’a pas été facile pour elle. Souvent, elle est tombée tellement bas qu’elle ne pensait plus pouvoir se relever. La douleur et la détresse était tellement vive qu’elle se disait tout au fond d’elle que la vie n’avait pas grand intérêt. Mais à chaque fois, portée par cette force qu’elle ne saurait expliquer, elle a su trouver le courage pour se relever.

Cette femme a du apprendre à se redécouvrir, non plus au travers du regard des autres, mais à travers celui de sa source. Elle a du répprendre à s’aimer, non pas à travers les caresses et les mots doux d’un ènième compteur d’histoires, mais à travers les paroles de celui-là même qui est l’amour fait chair.

Je veux célébrer la femme que je serai demain. Une femme qui aura réellement pris conscience de qui elle est et de la puissance qui sommeille en elle. Une femme qui n’a plus peur d’aller à la conquête de ses rêves mais qui bien au contraire les vit pleinement. Remplie d’assurance, revêtue de grâce, elle avance dans la vie, confiante en l’avenir car elle connaît sa source. Cette source qui ne l’a jamais déçue et qui l’a toujours soutenue. Cette même source qui la façonne jour après jour et qui a fait d’elle une créature si merveilleuse.

Alors oui, pour toutes ces raisons, je lève mon verre, remplie de reconnaissante. Je veux trinquer aux échecs, aux portes qui se sont fermées sur le chemin car sans eux, il n’y aurait pas eu de « après celà ». Car oui, la femme que je suis devenue a fini par comprendre que toute chose concourre pour son bien.

Je lève mon verre parce que le bonheur il est ici et maintenant! Le bonheur il est au dedans de moi. Ma valeur, personne ne saura la reconnaître si je ne commence d’abord moi-même à l’apprécier. Oui, aujourd’hui, je suis à la fois candidat et jury. Ce dernier a jugé sans l’ombre d’un doute que c’était satisfaisant et que je pouvais être fière de moi.

C’est remplie de ce sentiment de satisfaction intérieure que je me cale confortablement dans mon canapé toute souriante. Je lève mon verre à Moi, à Toi en murmurant du bout des lèvres : « Mam’zelle, tu peux être fière de toi! »

Publié par mamzellelyvia

Je m'appelle Lyvia une petite boule d'énergie et de dynanmisme. Passionnée d'écriture, de musique, de décoration et résolue à devenir la meilleure version de moi même.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :