On connaît quasi tous cet extrait de la célèbre chasson de Singuila qui dit « Alors on vit chaque jour comme le dernier ».

Depuis cette fameuse pandémie, cette phrase raisonne d’une façon toute différente. Soudainement chaque mot prend sens.

Du jour au lendemain, un virus, totalement invisible est venu chambouler la planète toute entière. Et si vivre reprenait alors tout son sens.

La semaine dernière je te parlais de revenir à l’essentiel, et plus précisément revenir à l’essentiel de l’amour.

Ces derniers jours, d’une façon ou d’une autre nous nous sommes rendus compte [pour certains du moins, pour moi en tout cas] de la fragilité de notre existence.

Une existence qui passe tel le souffle du vent, certes, mais qui vaut la peine d’être vécu INTENSEMMENT.

L’essentiel de la vie se trouve ici et maintenant!

Dans un sourire, dans une conversation avec un être cher, dans un échange de regard, dans les paroles d’une musique qui soudainement prennent un tout autres sens à nos oreilles.

L’essentiel de la vie c’est de savoir profiter de chaque jour, de chaque heure, de chaque minutes.

C’est de savoir apprécier les choses qui à force du temps nous paraissent évidentes, voir acquises.

Vivre intensément l’essentiel de la vie c’est aussi savoir faire le tri entre ce qui est important et ce qui l’est moins.

Nous accordons beaucoup d’importance à des choses qui ne le sont pas.

La plus paralysante est la peur du regard de l’autre. Nous sommes tous un peu en quête d’acceptation. On souhaite « Appartenir ». D’ailleurs sur la pyramide des besoins de Maslow, le besoin d’appartenance figure parmi le top 3, juste derrière le besoin d’accomplissement et le besoin d’estime (qui pour moi est assez similaire).

Afficher l’image source

Le problème c’est que cette peur du regard de l’autre, ce besoin permanent de plaire à l’autre nous fait passer à côté de l’essentiel.

Vivre intensément l’essentiel de la vie, c’est savoir s’affranchir, s’affranchir du regard de l’autre, de ce besoin permanent de validation extérieur. C’est savoir dire non, quand nous ne sommes pas d’accord. C’est privilégier ces choses qui nous font du bien et qui apportent un peu plus de vie à notre vie.

Danses, chantes, parles à une personne à qui tu n’as pas parlé depuis un moment [sauf ton ex lol ], écris, écoutes de la musique, fais du sport, cuisine, savoure un verre de vin, lis, joues, profites de tes enfants, de ton conjoint, de ta famille. Bonne nouvelle, tu es en vie et ça n’a pas de prix.

Photo by Caique Silva

Affectueusement,

Publié par mamzellelyvia

Je m'appelle Lyvia une petite boule d'énergie et de dynamisme. Passionnée d'écriture, de musique, de décoration et résolue à devenir la meilleure version de moi même.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :